Membre Cofrend

Contrôle non destructif

Mise en conformité

Nous réalisons des contrôles de Fabrication en milieu industriel et en Maintenance (production hydraulique, remontées mécaniques). Nos moyens humains et techniques permettent à nos clients de disposer d'une large gamme de contrôles.
Nos techniciens sont formés et certifiés COFREND Niveau 2 (certification attribuée par la COnfédération FRançaise pour les Essais Non Destructifs (COFREND) selon un principe de tierce partie. Les modalités de certification sont régies par la norme internationale NF EN ISO 9712) pour l'application de plusieurs méthodes :

  • Magnétoscopie
  • Ressuage
  • Ultrasons

Nos compétences en opérations combinées, contrôle en hauteur ou en milieu confiné, nous permettent d'offrir une garantie de réalisation dans le respect de la règlementation.

Travaux en sous-section 4

Dans le cadre de travaux présentant potentiellement de l'amiante, du plomb et d'autres métaux lourd, afin de se prémunir des risques liés aux produits PMD (Produits et Matériaux Dangereux) et/ou CMR (Cancérigène Mutagène pour la Reproduction) nous rédigeons systématiquement un mode opératoire de préparation de surface.
Une fiche individuelle d'exposition à l'amiante est rédigée et transmise à la médecine du travail pour chacun de nos personnels intervenant.

Métaux

  • Magnétoscopie (MT) : consiste à aimanter la pièce à contrôler à l'aide d'un champ magnétique suffisamment élevé. En présence d'une discontinuité, les lignes de force du champ magnétique subissent une distorsion qui génère un "champ de fuite", appelé également ''fuite de flux magnétique". Un produit indicateur est appliqué sur la surface à examiner pendant l'aimantation ou après aimantation. Le produit indicateur, coloré et/ou fluorescent, est attiré au droit du défaut par les forces magnétiques pour former des indications. Ces indications sont observées, dans des conditions appropriées, soit en lumière blanche, soit sous rayonnement ultraviolet (UV-A).
  • Ressuage (PT) : résurgence d'un liquide (ou d'un gaz) d'une discontinuité dans laquelle il s'était préalablement introduit au cours d'une opération d'imprégnation. L'examen visuel permet donc de détecter les discontinuités débouchant en surface de la pièce contrôlée sous forme d'indications colorées ou fluorescentes, observées respectivement sur un fond blanc ou sur un fond noir.
  • Ultrasons (US) : consiste à émettre une onde ultrasonore qui se propage dans la pièce à contrôler et se réfléchit, à la manière d'un écho, sur les obstacles qu'elle rencontre.
  • Mesure d'épaisseur (ultrasons)
  • Dureté par billage : test de solidité d'une pièce par projection de billes d'acier.
  • Prélèvement de matière (Contrôle Destructif)
  • Inspections vidéo : utilisation de robots et de caméras endoscopiques pour la réalisation de contrôle visuel.

Revêtements

  • Mesure d'épaisseur (ultrasons).
  • Test à l'arrachement.

Génie Civil

  • Dureté de surface du béton (scléromètre).
  • Repérage et caractérisation des barres d'armature (ferroscan) : marquage et précision des éléments d'ossature d'une structure.
  • Carottage : prélèvement, front de carbonatation et essai en compression (Contrôle Destructif) : recueil de matière, définition de la ligne de carbonatation (la carbonatation est un phénomène chimique présent dans l'épiderme du béton tout au long de sa vie, caractérisé par la corrosion des aciers de celui-ci), et test de réduction du volume d'une pièce en y exerçant une forte pression.

Ancrages

  • Test à l'arrachement (vérification périodique réglementaire) : essai de traction destiné à tester la résistance d'un ancrage structurel.
  • Contrôle de lignes de vie selon NF EN 795.

Le contrôle non destructif en images

(Cliquez sur les vignettes pour zoomer)